L'actualité économique et financière passée en revue par
Charles Mouton et Jean-Baptiste Guillemin

Bitcoin : année record pour les crypto-monnaies

Après la bulle de fin 2017 et le crash qui a suivi, les plus pessimistes pensaient le bitcoin condamné à ne plus retrouver ses niveaux avant longtemps ; pourtant, un nouveau rallye a eu lieu en fin d’année, qui a permis au bitcoin de frôler la résistance fatidique des $20'000. Cet engouement nous permet de revenir sur le marché des crypto-monnaies en général, en détaillant le mode de fonctionnement du bitcoin et des altcoins ; enfin une hypothèse portée sur l’avenir de ce marché conclura l’article. 

14 décembre 2020, Jean-Baptiste Guillemin

Carlos Ghosn, le temps de la vérité

Près de deux ans après la fracassante arrestation de Carlos Ghosn, le 19 Novembre 2018, s’ouvre à Tokyo en ce mois de novembre 2020, le procès de l’ancien Président-Directeur-Général de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et ce en l’absence de son principal intéressé, ayant pris la fuite vers le Liban, pays dont il a la nationalité. En parallèle à l’ouverture de son procès au Japon, celui que l’on surnomme le Phoenix du Liban tente de renaître de ses cendres et de redorer son image, ternie par l’affaire, avec la publication d’un livre co-écrit par Philippe Riès, aux éditions Grasset. Après une longue campagne de diffamation est venu pour Carlos Ghosn Le temps de la vérité, la sienne, qu’il n’a pu défendre pendant cent trente jours de détention à Kosuge. Cet article ne revient pas sur la rocambolesque évasion de Carlos Ghosn mais plutôt sur les conditions et les motivations de son arrestation. 

2 décembre 2020, Charles Mouton

carlos.jpg

L'invasion d'entreprises zombies

La crise du Covid a exacerbé plusieurs composantes défaillantes des économies modernes, dont les entreprises zombies font parties. En premier lieu, l’article revient sur la définition de ces entreprises, et sur leur contexte d’apparition il y a 30 ans au Japon, ce phénomène a depuis investi tous les marchés, car elles sont favorisées par la politique des taux bas des banques centrales, et des réticences à lever des barrières légales pour faciliter le processus de faillite (surtout au niveau européen). Les solutions pour résoudre le problème sont difficiles, mais si la situation ne s’améliore pas, les conséquences seront très graves, comme détaillé dans la dernière partie du document. 

16 novembre 2020, Jean-Baptiste Guillemin

WhatsApp Image 2020-11-04 at 10.04.36.jp

Avenir écologique : le pari de l'hydrogène

L’hydrogène a souvent été présenté comme ressource avec un fort potentiel, ce qui attire depuis toujours les intérêts des investisseurs comme ceux des pouvoirs publics soucieux de réduire leur bilan carbone (avec plus ou moins de succès au fil des années). Cet article revient sur les problématiques révélées par sa production, son utilisation et sa compétition avec les énergies fossiles, celles-ci gagnant pour l’instant facilement le combat économique. Mais il y a plusieurs raisons d’être optimistes, ou du moins de rester à l’affût des nouveautés dans ce domaine, comme le prouve l’annonce du plan de la Commission Européenne (qui devrait avoir investi entre 180 et 570 Md € dans le domaine d’ici à 2050). 

14 octobre 2020, Jean-Baptiste Guillemin

Articles des années précédentes...

Breakfast at Bernard Arnault's

29 Novembre 2019

Article écrit par Ana Polic

Et si on arrêtait de brûler l'Amazonie ?

8 Novembre 2019

Article écrit par Henri Gogniat

Bitcoin, 10 ans d’expansion planétaire

Article écrit par Ana Polic

Suez-Veolia : la bataille boursière de la rentrée !

 

C’est le dossier qui a animé l’actualité boursière de ces dernières semaines. Le rachat de Suez par Veolia est un véritable feuilleton. Tout a commencé le 30 aout avec la volonté d’Antoine Frérot, président de Veolia, de créer un géant environnemental français capable de tenir tête à la concurrence internationale. Si, cette article revient sur les évènements phares de la bataille de l’eau opposant deux géants industriels français, le moins que l’on puisse dire, c’est que tout ne s’est pas passé comme prévue. En effet, Veolia doit mener cette opération alors même que le principale intéressé, Suez se montre défavorable et tente tout en son possible pour que l’opération échoue. 

5 novembre 2020, Charles Mouton