DeFi.jpg

The rise of DeFi 

Comme le rappelle le dernier article du finance club, l’année 2020 a été une année record pour les crypto-monnaies, une dynamique qui semble se confirmer en début d’année 2021 avec le Bitcoin qui vient encore de franchir son ATH à plus de 60’000 Dollars. Dans le même temps un autre secteur semble suivre cette trajectoire et profiter de la bonne santé des cryptos. En effet la Defi a récemment connu une croissance exponentielle et tente de s’imposer comme un acteur incontournable. Découverte de ce nouveau monde à la frontière entre l’univers des cryptos et celui de la finance.

LA DEFI C’EST QUOI ? 

La finance décentralisée, traduction française de Decentralized Finance (DeFi), est un système financier ouvert à tous dont la caractéristique principale est la suppression des intermédiaires de confiance (les banques par exemple). La DeFi est donc un écosystème financier sans organe de contrôle et libre d’utilisation. Toute personne disposant d’une connexion Internet peut y accéder et interagir grâce à des contrats intelligents (smart contract) construits sur la blockchain Ethereum. 

 

Si la DeFi offre un large panel de fonctionnalités (Assurance, Stable Coin, DEX, Yield Farming…), l’utilisation première de la DeFi reste l’emprunt et le prêt. En théorie il n’y a rien de plus simple. Un premier utilisateur, va mettre à disposition ses cryptos dans un smart contract. Et lorsqu’un autre utilisateur empruntera ces fonds, le premier recevra un intérêt. Il s’agit donc d’une opération de gré à gré, sans intermédiaire, garantie par un simple dépôt de collatéral. À noter que ces intérêts ne sont pas fixes. Ils peuvent varier de 0.01% à plus de 50% en fonction de l’offre et de la demande. 

 

Ce qu’il faut savoir, c’est que les rendements offerts par la DeFi sont en général très attractifs comparé à ceux offerts par la finance traditionnelle. Mais si en théorie la Defi parait très simple à appréhender, en pratique cela devient très complexe si vous n’êtes pas un « geek ». 

De surcroit, l’état de congestion actuel d’Ethereum rend cet écosystème relativement inutilisable (du moins pour les petits porteurs). En effet, le prix du gas (frais de transaction) sur Ethereum est en hausse constante, et une simple interaction avec un smart contract peut vous coûter une centaine de dollars…

 

Il existe tout de même aujourd’hui des applications comme SwissBorg et sa Wealth App qui investissent en partie dans la DeFi pour vous, avec cette fois-ci une interface accessible à tous et sans frais monstrueux…

 

Enfin, un autre avantage de la Defi, est de donner aux utilisateurs un accès et un contrôle complet sur leurs actifs ainsi que sur les décisions qu'ils prennent lorsqu'ils les utilisent. Et en outre, certains aspects de la gouvernance sont également décentralisés, ce qui donne un pouvoir de décision aux personnes qui détiennent des token. 

LES RISQUES 

Les risques associés à l'investissement dans la DeFi tournent principalement autour de la défaillance des contrats intelligents. Comme la plupart des protocoles DeFi sont construits sur des piles technologiques de contrats intelligents similaires, l'échec de l'un d'entre eux peut éventuellement entraîner un risque pour les autres. 

Cyberattaque : Ce risque n’est pas négligeable. Pas plus tard que lundi dernier (15 mars), Pancakeswap et Cream Finance se sont fait pirater et ont subi un détournement de DNS.

 

Par ailleurs il faut souligner que, tout comme à l'époque des ICO, lors du bull run de 2017, il y a beaucoup de « scam ». Des DeFi token sont créés chaque jour et ajoutés à des plateformes d’échanges décentralisés (DEX) sans autorisation, comme Uniswap. Les DEX permettent à n'importe qui de lister des jetons sans qu’il n’y ait de vérification d'identité (KYC). Ainsi il faut être vigilent face à certains projets qui ont juste vocation à faire de la manipulation de type « pump and dump ». 

OÙ EN EST LA DEFI?

La finance décentralisée existe depuis plusieurs années, mais jusqu’en 2019 la valeur totale bloquée (Total Value Locked, TVL) y était très faible. En 2020 le secteur a explosé avec une hausse de plus de 2000%. Selon le site defipulse, la valeur totale bloquée dans la DeFi est déjà en hausse de 294% par rapport au 1er Janvier 2021, et s’élève aujourd’hui à plus de 46 Milliards de dollars. Maker, Compound, Aave, SushiSwap, Uniswap et Curve Finance sont aujourd’hui les principaux acteurs de ce secteur et ont eux aussi connu une très forte croissance. Aave est au 14 mars 2021 en hausse d’environ 17’300% par rapport à la même période une année plus tôt. 

CONCLUSION

Un système financier sans intermédiaire semble enfin se développer à grande échelle. Les applications de finance décentralisée ont encore beaucoup à faire en terme de sécurité, et de facilité d’utilisation par rapport à la finance traditionnelle. C’est indéniable. Cependant la DeFi a réussi à attirer et capturer des milliards de capital, qui pourront servir à améliorer l’expérience utilisateur et démocratiser l’accès à la finance dans le futur. 

Si pour certain, nous sommes au début d’une bulle spéculative, d’autres y voient le début d’un nouveau cycle de développement pour la technologie de la blockchain. Quoi qu’il en soit, il sera, à l’avenir, très intéressant d’analyser comment les acteurs de la finance traditionnelle réagiraient si la Defi venait à détériorer leur profit. 

Le 19 Mars 2021, Charles Mouton

 

Cet article n’a pas une visée de recommandation. DYOR.

Sans titre.png